Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'été s'alanguit en pâles journées. 

Pour lui prêter encore les charmes du brûlant, un poème de Sophie Rivière, puissant et pulsant comme une veine vive. 

Lisez...

Je te vole l’aile d’un baiser. Poème saphique de Sophie Rivière



Je te vole l’aile d’un baiser

Ô mon amour,
je t’apporte à genoux, en notre borde,
des versets de lumière, et mon coeur qui ne bat que pour toi.

Reçois ce bouquet de violettes
que j’ai cueillies à l’aurore
alors que tremblotaient les orgues du vent

parmi 
les bocages du Maine,
ma robe de lin et mes bas de soie

miroitent sous la sève du soleil,
l’onde du Loir danse 
dans l’azur de mai.

Tu es éveillée maintenant en robe de peau, et
ton visage s’éclaire à ma vue,
tes seins haut plantés, arrogants et lourds,

écoutent le vin de mes désirs,
je me penche pour te voler l’aile d’un baiser 
que tu me rends au centuple,

je te rejoins, et tu deviens Grâce,
ô mon Impératrice de douceur, 
ô ma Fée de splendeur, 

nous joutons d’amour des heures durant,
tu sanglotes des odes de liesse 
jusqu’à ce que s’écoule le lait de ton corps que nous partageons,

puis, 
tu te reposes, tendrement,
adossée contre la cathédrale de mes hanches,

soudain tu te redresses, 
et tu me lances, farouche : 
encore, c’est si bon !

Tag(s) : #Textes d'à les zautres

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :