Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur ma page facebook, ce retour sur lecture qui m'a mis le rose aux joues et le sourire aux lèvres. 

 

"J'ai lu “Tu es Pierre”, de RoseLys DesDunes

MERCREDI 19 AVRIL 2017

Mes lectures se suivent et...Autant vous avertir tout de suite. Je vous ai fait rire... Sandra vous a fait pleurer... RoseLys va vous faire... euh, comment dire?

Elle va vous faire comme quand vous pensez à Fernande. Et à Félicie, aussi. Ou à Léonor. Mais pas à Lulu.


Tout cela est bien beau, mais cela ne vous dit pas comment RoseLys s'y prend.

Comme Rafaelo du bois de Boulogne le jeudi soir ? Que Nenni ! Comme Ginette la Nantaise de la place Clichy ? Assurément non.Non,

RoseLys, c'est la grande classe, elle te torche des situations qui te font monter le rouge aux joues, mais avec des mots que même toi, tu n'aurais pas eu l'idée d'aller les chercher, et elle te les ajuste au millimètre près, te jongle avec, que tu prends peur, des fois qu'ils se casseraient la gueule en plein milieu de la phrase. Mais non, ça tient... et ça tient du miracle ! On sent qu'elle a couché avec la Pléiade comme oreiller, qu'elle a fricoté avec Rimbaud et Verlaine (surtout vers l'aine, zone sensible).Bref, c'est toujours chaud, jamais vulgaire, toujours juste. Mais ce n'est pas que ça. C'est plein de sentiments aussi. On y trouve Pierre, qui, sous un masque de militaire à la Rambo, cache un cœur d'artichaut. On y voit aussi Lyson, plus pure que Monica Beluga, quoique... à vous d'en juger. Et enfin, NuitDeSoie, sous couvert d'anonymat webesque... finira-t-on par la découvrir ?

Ben, vous croyez peut-être que je vais vous donner la réponse ?Allez vite lire “Tu es Pierre”, ça vaut son pesant de... ce que vous voudrez !"

Sympa hein? dit la flattée qui n'en peut plus ou presque ! 

Le lien vers mon bébé, là, dessous. 

 

 

 

 

 

Et puis là, un nouvel épisode des Rêveries de Lyselotte publié sur la page d'InfoBassin.

Mon récit atteint parfois les 1500 lectures journalières et je suis extrêmement fière de ce résultat.

Je suis tellement contente que je partage mon enthousiasme au risque de paraître un rien prétentieuse mais la joie se partage.

L'avenir dira si cet engouement n'est que passager ou si je vais déchanter,  mais pour l'instant, ça roule, ma poule ! 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :