Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Donne-moi ta main si gracile,
pose-la sur ma poitrine,
et recueille la clameur de mon cœur
qui erre par-delà les bocages du Maine,

au loin, les matines épellent
la rose délicate de tes paupières.
Suis-moi dans ces taillis et
laisse-moi ôter tes vêtements,

j’embrasse déjà les rimes de tes lèvres,
la fraîcheur de ta chevelure d’ébène,
chaque sépale de ton corps
si mince et si féerique.

Le soleil déploie ses rayons sur la voilette des sources,
saisissons la lyre de l’instant présent,
vois, j’abandonne ma robe de lamé,
et je glorifie le miracle de tes nymphes.

Allongeons-nous
sur la chair des mousses,
seins contre seins,
jambes contre jambes,

les rossignols tout à l’heure
graveront les sceaux de nos cyprines
parmi
nos cris de liesse,

je t’offrirai alors, en gage de tribut,
le lys de ta féminité que nous irons planter demain
au mât des magnificences,
car tu es ma Dame de douceur !

Sophie Rivière
 
 
 

Le lien vers le site de l'illustrateur dont j'agrémente mon huitième épisode. 

http://www.paturaud.com/galerie_affiches_exlibris.htm

La rose délicate de tes paupières. Poème saphique de Sophie Rivière.
Tag(s) : #Textes d'à les zautres

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :