Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Noir le soleil entre tes cuisses

Quand tu les ouvres pour accueillir

Langue de soie, majeur, pénis,

Gode rugueux ou même pire.

 

Noirs tes desseins, femme adultère,

Quand tes yeux verts défient le mâle,

Qu'importe l'âge et la manière,

Ce que tu veux, c'est lui faire mal.

 

Il a cherché, brisé l'alliance,

Coup de poignard dans le contrat,

Alors tu cries, alors tu danses,

Brûle ta haine dans d'autres bras.

 

Tu te consumes et te fais mal,

Brise ton corps pour oublier,

Juste oublier le temps d'un râle,

Sa trahison qui t'a tué.

 

Mais tu te sens si pitoyable

Une fois vide de ces hommes

Coeur de coton, larmes de sable

Défunte ou presque, c'est tout comme

Soleil noir

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :