Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est diabolique. Diaboliquement bon.

Elle l’enfourne jusqu’à la garde et le voila statue, haletant enfin.

Et elle qui continue son manège.

Elle enfonce et retire son doigt en même temps qu’elle embouche et relâche son chibre.

- Putain...HOOOOOooooo...OUIIIIIiiiiii.

Il se sent délicieusement « plein ».

Ainsi sollicité, il vibre comme une corde d’arbalète, arque ses reins et tend sa queue, serre son poing autour des cheveux et gémit de plus en plus fort.

Puis soudain, c’est la rupture. Le barrage cède. Il se meurt.

 

Et là, j’emprunte ce passage jouissif à un ami dont j’ai publié ce texte en son entier sur mon blog.

Ici...

http://milleviesplusune.over-blog.com/2016/09/songe-d-une-nuit-d-ete.html

 

Un carrément délice, jugez-en par vous-même.

 

« Lorsque j'ai bruyamment lâché les chiens entre deux prises de tête, ou plutôt, soyons honnête, lorsqu'ils se sont détachés d'eux-même, ce fut un indescriptible tohu-bohu en moi. Je ne maîtrisais plus rien dans tout ce fouillis-fouilla de plaisir anarchique qui piquetait ma nuque, me tétanisait, m'éparpillait et me paralysait en même temps.
C'est quoi ces flashs dans mes yeux qui crépitent ?
C'est quoi cette rétraction du temps et de l'espace à l'origine du big bang ?
C'est quoi ce plein soleil, ces plein-phares dans ma gueule qui m'éblouissent ?
C'est quoi ces coups de fouet lumineux aux lanières électriques ?
C'est quoi cette massive attaque qui se fout de mes digues et m'envahit tout partout ?
C'est quoi ces coups de marteaux à la tête de verre qui explose ?
C'est quoi cette statue qui me recouvre et qui veut que plus rien ne bouge jusqu'à la fin des temps ?
C'est quoi tous ces picoti-picota, lèvent la queue et puis s'en vont ?
Quelle heure est-il Madame Persil ?
L'éternité moins le quart.
Je suis perdu. »

 

Son blog à visiter.

http://histoiresaucreux.tumblr.com/

 

Le bonheur non ?

Une description superbe du feu qui ravage, des soleils qui consument, des flammes qui bousculent chaque partie de votre petit être messieurs quand vous jouissez.

 

Et là, j’aimerais bien -mais entre mes rêves et la réalité il y a la pudeur des hommes qui n’osent se confier- j’aimerais vraiment que vous me disiez comment c’est quand vous jouissez.

Cela vous embrase-t-il en entier ?

De la plante des pieds au sommet du crâne ?

Cela vous tire-bouchonne-t-il uniquement les reins, le ventre, le sexe ou cela passe-t-il aussi par votre tête  ?

Une explosion nucléaire qui vous laisse exsangue ?

Reprenez-vous pied avec la réalité tout de suite ?

Aimez-vous que l’on prolonge le plaisir en continuant à remuer un peu ou cela est-il insupportable ?

Parlez-vous pendant l’amour -si vous n’avez pas la bouche pleine ?

 

 

Vous ne savez peut-être pas que vous pouvez commenter sans vous zabonner (pardon Dominique) et que vous pouvez être anonyme pour ce fer (et le faire à 10 sous, c’est pas cher).

Je continuerai peut-être cette histoire, on verra, nous verrons. 

Vous voulez? 

Fantasme 19

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :