Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et puis...
J'ai dans mes connaissances un chasseur poète.
Je te jure, cela existe. Je l'ai vu et me suis mélangée avec lui le jour de l'ascension. C'était...magique.
Cet homme est doux, attentif...rieur et grave en même temps.
Nous ne nous étions pas vu depuis très longtemps mais nos messages ponctuels nous rappelaient l'un à l'autre.
Quand je me suis trouvée en face de lui, dans la semi-pénombre, de la chambre il a laissé tomber:
- Voila...
J'ai fait un pas vers lui, il a fait le reste.
M'a enlacée et reniflée et a murmuré dans mon cou, à la saignée de ma mâchoire.
- Lyyyyse, si tu savais le nombre de fois où je me suis branlé en pensant à toi. Je pensais ne jamais te revoir.
Il me serrait contre lui, j'avais l'impression que nos corps de fondaient l'un dans l'autre.
Nos bouches ensuite, se sont retrouvées et j'ai pris son visage entre mes mains pour prolonger ce baiser de feu.
Il m'a couchée sur le lit et...
Dans la discussion qui a suivi (j'abrège car je ne veux pas t'échauffer les sangs) il m'a dit que je faisais partie de sa vie.
- "Oui a t-il répété après un court moment de réflexion. Oui, tu fais partie de ma vie. Tous les jours je me caresse en pensant à toi.
Et je souriais. C'est la première fois qu'un ami m'avoue cela même si je sais que  plein d'autres êtres pensent à moi, souvent

( parce-qu'il paraît que je suis inoubliable).
J'ai été touchée au cœur par ce chasseur qui ne tue pas les biches, par ce pêcheur qui remet ses prises à l'eau, par ce coquin qui m'écrit comme si j'étais une sirène et qui me dit:
- Tu es douce partout.
Mon cœur s'emplit de joie quand on me murmure de telles délicieuses paroles et je vis...Oui, je vis...
Tag(s) : #Au jardin des délices

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :