Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Flashs endiablés.
 
Flash !
Je suis à cheval sur ses hanches, mes cheveux en rideau caressent son visage, je baise parfois sa bouche, nos yeux sont liés.
- Dis-moi, dis-moi comment c'est dans ma chatte !
- C'est doux et brûlant...c'est moelleux, c'est soyeux...
- C'est lisse? 
- Non, c'est bosselé...Gonflé...
Flash...
Dis-moi comment c'est quand un homme prend une femme. Tu ressens quoi? 
- C'est le gland qui ressent tout...La hampe est insensible, c'est concentré sur le gland et le frein...Quand je suis au fond de toi, je suis bien. 
- Et quand tu jouis, c'est comment? 
- C'est la combinaison de la tête et du sexe. Il faut que les 2 se lâchent et s'unissent. Dans ma queue, c'est l'impression de don, j'abandonne quelque chose de moi. Et dans ma tête, c'est des bulles. 
- Du champagne? 
- Non, du pop-corn plutôt. 

Flash. 
Nous parlons...à plat ventre, je me délecte de ses caresses sur mon dos. J'adore ça . Nous parlons coquin. 
- As-tu fais l'amour avec une asiatique déjà? 
- Non, tiens c'est vrai !!! Ha siiiiiiiiii !!! Une femme friquée qui vivait dans un chateau ! assez bizarre d'ailleurs cette fille. Elle faisait l'amour pour elle ! Elle prenait tout et ne donnait rien. 
-Tu veux dire qu'elle ne te suçait même pas ? 
- Non, elle prenait et ne donnait rien. 
- Quel goût avait-elle? 
- Elle puait de la chatte. 
-Hooooo...
- Ma chatte à moi, elle a bon goût? 
- Toi, je t'avale. t'es bonne et tu sens bon...Tu le sens là, comme tu me fais bander dit-il en se glissant entre mes lèvres lubrifiées par nos paroles. Hooooooooo, toi, tu es bonne...C'est si bon, tout au fond...hooooooooooo, tu me sens là, bien au fond???
Cul cambré, je le sens oui, bien au fond, dur et long, calé...puis il va et vient doucement et je profite de toute la longueur soyeuse de sa belle queue. Il sait ce que j'aime et se régale de mon offrande. Je le prends tout entier, son pubis collé à mes fesses...et je gémis, fredonne, murmure...

Flash. 
Je viens de jouir très fort...Très très fort. Une petite mort.
- C'est la deuxième fois que je jouis si fort. Une fois avec mon Breton lors de notre dernière rencontre et là. J'ai eu l'impression, à chaque fois, de m'ouvrir de partout.
- C'est là que j'aurais du t'enculer me dit-il...mais j'étais pas prêt... je t'avais pas préparé. 
Et j’éclate de rire, lui baise la bouche et lui dis merci...merci... et nous nous regardons, nous sommes en parfaite entente. Complices, partenaires...

Je suis bonne
Ma minette sent bon
Il est bien avec moi
Je le fais bander
Nos sourires et regards complices sont des pépites de sucre dispersées sur le dessert que nous partageons. 
Merci 
Tag(s) : #Du cru...pour ceux qui aiment.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :