Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Poésie et amour noués ensemble par une plume féminine amoureuse de sa source.

Sophie Rivière et que coule les mots.

Tes yeux murmurent des parfums de luxure. Poème saphique.



Le soleil agonise.
Au loin, derrière les guérets,
le lys du vent
se mêle au silence.

Nous errons
par les sentes du Maine,
paume contre paume,
drapées d’amour,

parmi
la vénusté des cimes
et
des temples d’harmonies.

Les oiseaux connaissent
les voiles de nos robes
quand nous arpentons
les rives du Loir,

tes yeux d’émeraude
me murmurent aujourd’hui
des parfums de luxure,
et des stances de gémissements,

tes membres fatigués
gardent encore
la
fièvre de tes langueurs.

Notre lit sait
le péan de nos désirs,
ô mon Epousée,
vois

les fleurs s’agenouillent
à notre approche,
glissons-nous sous ces fourrés,
ma Douce,

laisse-moi
te dépouiller de ces atouts inutiles
afin de contempler
l’exquisité de tes hanches,

le
velouté de tes seins,
le
pertuis de ta rivière d’amour,

moi que suis qu’une humble poétesse
laisse-moi t’enseigner
l’ode de ta splendeur,
laisse-moi t’accabler de mes caresses.

gémis
le chapelet de ta matrice,
pleure
les roses de tes voluptés,

tu n’es plus
que bans de Grâce,
que rimes d’impudeur,
que corolle de Jouissance.

A genoux
devant les violettes de ta Victoire,
je bois ta sève de Vie
jusqu’à nos prochains assauts,

jusqu’aux
prochains ressacs de nos sens
qui nous emporteront seins contre seins
au front de l’Azur !

Sophie Rivière

Tag(s) : #Textes d'à les zautres

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :